Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La fessée : châtiment corporel sur les enfants

La fessée : châtiment corporel sur les enfants

Le 23 avril 2017
L'ONU et l'Europe ont développé une approche zéro tolérance pour les Etats permettant aux parents de recourir aux châtiments corporels à l'encontre de leurs enfants.
En France, les violences non suivies d'une ITT (la fessée, la claque) sont condamnées plus sévèrement lorsqu'elles sont commises par un ascendant de surcroit sur un mineur de 15 ans. Mais, ces faits sont rarement condamnés au nom d'un prétendu "droit de correction" éducatif toléré.
Pour Martine ERZOG-EVANS, cette tolérance est la première violence faite aux enfants. 
Le Code Civil devait contenir une interdiction de recourir au châtiment corporel à l'encontre des enfants, lequel n'a pas été retenu par le Conseil Constitutionnel. 
Le prétendu "droit de correction" va encore persister dans les esprits pourtant la correlation entre violence commise à l'âge adulte, et les violences subies durant l'enfance est démontrée. 
Karine TRILOFF Avocat inscrit au Barreau de Marseille est sensibilisée à ces questions liées à la protection de l'enfance.